Résumé du brassin

 

Nom : B10 - Test stout de froment

Teinte : 113 EBC
Amertume : 0.84 IBU/DI - 41 IBU
Taille : 21 L cible, x L réel
Alcool : 4.8 % cible, x % calculé

Brassage : 07/10/15
Primaire : 08/10/15 @ 20°C, densité ??? @ 30°C
Secondaire : 30/10/15 @ 20°C, densité 1020 @ 19°C
Garde : -/-/- @ -°C
Mise en bouteille : 15/11/15 @ 6g/L, densité 1020 @ 19°C, 26 bouteilles de 65cl

 

 

 

Recette du brassin


Ingrédients :
1850 g malt Pale (soit 40%, 10 EBC) : Malterie Vieux Silo
1850 g malt Froment blond (soit 40%, 4 EBC) : Malterie Vieux Silo
450 g malt Froment grillé (soit 10%, 985 EBC) : Malterie Vieux Silo
450 g orge grillé (soit 10%, 1202 EBC) : Malterie Vieux Silo
32 g houblon Magnum α11.2%
10 g levure Nottingham Ale Danstar
17L eau Cuve empâtage
25L eau Cuve ébullition

Process :
Rendement cible à 73%
Palier @ 68°C pendant 70 minutes
Mashout @80°C pendant 10 minutes
Ebullition @99°C pendant 60 minutes
Amérisants @0 mintes d'ébu : 32 g houblon Magnum

Densités :
Densité pré-ébu : 1041
DI cible : 1048
DF cible : 1011

 

 

 

 

Journal de bord


13h15 : Concassage - 0.0375 pour l'orge, un poil moins que 0.05 pour le froment (genre 0.045)
13h24 : Allumage gaz + 16L dans empatage
14h00 : 75°, ajout du grain
14h34 : 68°C
15h10 : iode OK, monté à 78°C
15h27 : stop mash out
15h50 : filtration
15h57 : déjà 9L, en attente eau de rinçage
16h40 : 25L - densité pré ébu : 1034 @50° -> 1046, je rince un peu plus
17h20 : ébu + amérisant
18h11: serpentin
18h21 : stop
18h53 : mise en fermenteur @34°C

 

 

 

 

Photos du brassin


Ca me change de mes recettes mono malt, c'est joli :D
b10_01.JPG

Premier jus après l’empâtage, là je commence à me dire que j'ai raté un truc, je suis bien loin de la teinte espérée snif.
b10_02.JPG

Un peu haut en densité pré-ébu, je décide de rincer un peu plus encore.
b10_03.JPG

On voit bien la teinte chocolat pendant l'ébu, c'est foncé mais pas sombre.
b10_04.JPG

 

 

 

 

Infos supplémentaires


Je voulais tester les nouveaux grains, c'est à dire le malt de froment grillé/torrifié et l'orge grillé. On cherche souvent le plus de corps possible pour le style stout et je mettais dit que ça serait une bonne idée de maxer la dose de froment. C'était rigolo de "concevoir" la recette le matin et de la brasser l'aprem, une vraie expérimentation :D Sur le papier en plus, elle me semblait vraiment bien, sauf que j'ai raté un truc.

Dans mon logiciel, j'ai indiqué qu'il s’agissait de malt de blé grillé (985 EBC) et d'orge grillé (1200 EBC). Je connais mal les malts spéciaux et la malterie artisanale n'indique pas explicitement les teintes qui sont durs à calculer. Après le brassin, je pense qu'on a affaire à du torrifié plutôt que du grillé, c'est vrai les enveloppes des grains ne sont pas totalement noires. Le gout du mout finit de le confirmer, on a un gout chocolat plutôt que café/grillé.

Sinon le brassin c'est bien déroulé, j'ai chauffé le rinçage pendant la filtration, c'est plus long mais plus tranquille. J'ai ensemencé que le lendemain, vers 19°C et en ayant réhydraté la levure 1h avant.

 

 

 

 

Références


La police d'écriture utilisée sur les photos (pas de note de licence sur son site nicksfonts.com à l'heure actuelle) :
http://www.dafont.com/fr/dymaxion-script.font