Introduction
 

La cuve d’empâtage sert à la cuisson du malt concassé, il s'agit d'extraire les sucres du grain, puis de filtrer le jus sucré obtenu. On a donc au bas de la cuve, une vanne et un "filtre" pour récupérer le mout à travers le gâteau de grains concassés. On a aussi une douchette sur le haut de la cuve permettant d'arroser le gâteau avec de l'eau chaude, ainsi on améliore l'extraction de sucre et on obtient plus de mout à la fin de l’empâtage. Enfin, au centre, il y a un thermomètre et son doigt de gant.

pico1_ep1-01.JPG

Elle va rester dans cette configuration un moment. Il manque éventuellement, un réflecteur pour protéger le thermomètre et un agitateur pour brasser le mout en permanence. Je vais détailler pour chaque élément, les pièces utilisées (joints, rondelles, etc).

Filtre et vanne
 

Vous devez déjà connaitre le manifold, il y a un article dédié à sa construction. J'avais fait le choix d'une vanne 20/27 F/F (3/4") et donc il a fallu adapter la sortie pour les camlocks.
pico1_ep1-02.JPG

Coté intérieur (à droite), il y a un manchon laiton. Un joint silicone est coincé entre la vanne et la paroi de la cuve, pas la place pour une rondelle et je n'en avais pas de toute façon :D Enfin un écrou vient serrer tout ça, ne pas trop serrer sinon le joint ne fait plus son boulot. Il doit rester assez de filet pour pouvoir visser le manifold et son petit joint. On téflonne toute la partie où vient s’appuyer le joint et les dernier filets du manchon. Coté extérieur, on a un adaptateur 3/4" vers 1/2" en inox, puis un camlock mâle type F. Le tout avec du téflon bien sur ;-)

Douchette de rinçage
 

J'ai fait le choix de faire une douchette fixe, il s'agit d'un tube de cuivre de diamètre 12, percé tout le 10-15mm en 2mm. Les deux extrémité du tube viennent s'emboiter dans un T diamètre 12 et un pas de vis 1/2. On visse simplement un raccord camlock type F et une rondelle inox, avec du téflon.pico1_ep1-03.JPG

Cette douchette sera surement un peu modifiée, avec moins de trous car ça a du mal à monter en pression si le débit est bas.

Thermomètre
 

Option indispensable car vraiment très confortable et assez précise, le thermomètre cadran et le doigt de gant qui va bien. Comme pour la vanne, la configuration la plus étanche est d'avoir le joint à l'extérieur. Ici, il faut une rondelle pour bien plaquer le joint, il n'y a qu'un écrou à l'intérieur. Pas besoin de serrer à fond.pico1_ep1-04.JPG

Sur le forum brassam, Aed préconisait de mettre de la pâte thermique dans le doigt de gant pour avoir une temp plus précise encore. Sinon compter 2° de plus que la réalité.

Conclusion
 

Mon petit setup pour des brassins de 20L évolue petit à petit. Je voulais faire un billet par élément de cette nano-brasserie. Ça fait des billets un peu courts mais ainsi je peux présenter des bouts sans avoir finaliser l'ensemble. Pour la suite, on détaillera la cuve d'ébullition, le moulin, la pompe, la cuve tampon.

Références
 

Les pièces inox viennent de chez Canard Rouge (Tarn et Garonne) :
http://www.microbrassage.com/

Les thermomètres cadran + doigt de gants proviennent d'Allemagne, achetés sur ebay pour 10 euros port compris.

La cuve vient d'Italie, sur ebay aussi, 55 euros livrées.