Résumé du brassin


Nom : B14 - La Commune v0.4
Teinte : 9 EBC
Amertume : 37 IBU -  0.71 IBU/DI
Taille brassin : 22 L cible, 21 L réel
Alcool : 5 % cible, 6.7 % calculé

Brassage : 11/12/15
Primaire : 11/12/15 @ 21°C pour 24h puis 10-15°C, densité 1060 @ 20°C
Transfert : -
Garde : -
Mise en bouteille : 20/02/16 @ 6.5g/L, densité 1012 @ 20°C, 40 bouteilles de 50cl

Recette du brassin


Ingrédients :
2500 g malt Pilsen  (soit 50%, 3 EBC) : Malterie Vieux Silo
2500 g malt Orge Torréfié 7  (soit 50%, 7 EBC) : Malterie Vieux Silo
26 g houblon Magnum α11.8%
44 g houblon Hersbrucker α2.7%
2 levure M84 Bohemian Lager - Mangrove
15L eau Cuve empâtage
25L eau Cuve ébullition

Process :
Rendement cible à 73%
Palier @ 50°C pendant 10 minutes
Palier @ 67°C pendant 60 minutes
Mashout @78°C pendant 10 minutes
Ebullition @100°C pendant 80 minutes
Amérisants @ 0 minutes d'ébu : 26 g houblon Magnum
Aromatiques @ 65 minutes d'ébu : 22 g houblon Hersbrucker
Aromatiques @ 75 minutes d'ébu : 22 g houblon Hersbrucker

Densités :
D pré-ébu cible : 1042
DI cible : 1051
DF cible : 1012

Journal de bord


14h00 : Eau à 57°C, ajout du malt
14h11 : montée (pas à fond, 3/4)
14h19 : 64°C (mode veilleuse)
14h27 : 65°C
14h43 : 66°C compteur (début chauffe eau de rincage)
14h54 : 66°C
15h04 : iode OK
15h08 : montée mash out
15h18 : 75°C
15h27 : décantage 5-10 minutes
15h41 : recirculation ok, filtration (super limpide)
16h53 : 100°, magum
17h58 : (h-15 minutes) Arome 1
18h03 : serpentin
18h08 : (h-5) Arome 2
18h13 : stop ébu
18h40 : fermenteur 1060@20°C

Photos du brassin


La traditionnelle photo du mout pendant la recirculation. On voit déjà ici qu'il est plus limpide que d'habitude. Quelle couleur, c'est apétissant :D
b14_01.JPG

J'ai fait des rinçage par lot, en faisant des entailles au couteau. Un seul robinet ouvert à la fois (cuve empat et ébu).
b14_02.JPG

Après le rincage, le mout est ultra limpide ! J'ai jamais eu un mout comme ça :D En bonus, j'ai un meilleur rendement que prévu ^^
b14_03.JPG

Vraiment, je suis content d'avoir fait ce ptit palier à 50°.
b14_04.JPG

Le mout à la fin, refroidit. On voit bien, pour une fois, les albumines. Ca faisait un bail que j'avais pas observé ce phénomène sur mes brassins. L'eau du réseau est froide, le refroidissement a été très rapide.
b14_05.JPG

Infos supplémentaires


Le trouble vient des protéines et j'ai lu que l'on pouvait transformer les protienes en faisant un premier palier entre 45 et 50°C. Je comptais gagner en limpidité en recirculant beaucoup plus. J'ai finalement recirculé comme d'hab, le mout était naturellement bien limpide, je suis bluffé (voir photo pré-ébu). Dans ce brassin, je veux voir aussi ce que donne le Hersbrucker seul. Sur les brassins précédents, il y a un gout vert, fruité que j'aimerai atténuer et je pense qu'il vient du Splat Select.

En discutant sur le chat du forum Brassam, L'Hermine proposait d'utiliser une levure qui fermente à basse température. C'est vrai qu'avec mes problèmes de température (la refermentation de B11 et 12 me fait rager), ça serait intelligent d'adapter les levures en fonction des conditions climatiques. J'ai en stock plusieurs levures type Lager, j'ai un peu choisi au dernier moment. J'ai pris la Bohemian Lager car d'une part elle est sensée avoir un profil aromatique neutre et d'autre part j'en avais deux sachets, il faut plus de levures qu'avec les Ales.

Le brassin s'est super bien déroulé ! J'avais pas brassé depuis un mois, ça doit jouer aussi :D La filtration a été canon et ce mout ultra limpide me motive vraiment beaucoup. J'ai déjà envi de rebrasser, bon ce sera surement un deuxième essai de dry stout froment (la recette est déjà prête :D).


Retour d'expérience


Une de mes bières les plus réussies jusqu'à présent et les retours de mes testeurs est positif aussi, c'est un grand soulagement après des brassins bof, voir carrément poutrés :D Premièrement, le houblon aromatique est magnifique, je cherchais ce gout depuis le début de ma quête, il suffisait de charger en Hersbrucker ! Nez très sympa, gout assez intense, ça semble plaire à tous.

Concernant la fin de bouche et l'amertume, c'est pas mal même si quelques IBU en moins serait une bonne idée. Le densité initiale élevée casse un peu ma cible en terme de corps et de voltage, c'est trop épais/sucré et bien sur on a 2% d'alcool de trop ... La densité finale est un poil trop élevée, il faudrait idéalement être sous les 1010.

La teinte est tout juste dorée, plutôt jaune paille, ça va bien avec le style mais attention à ne pas être plus bas en EBC. Là où je suis très content, c'est concernant la limpidité, à température ambiante on à l'impression d'avoir de l'eau dans la bouteille :D Il subsiste un trouble à froid mais on est à des années lumières des brassins précédents.

Enfin, j'ai du coup une bonne impression de la levure Bohemian Lager même si j'aurai voulu une touche malty plus importante, l'équilibre malt/houbon est pas mal du tout. Je compte refaire cette recette très prochainement (le temps de recevoir les paquets de M84, car il faut deux paquets par brassin).
 

Références


La police d'écriture utilisée sur les photos (pas de note de licence sur son site nicksfonts.com à l'heure actuelle) :
http://www.dafont.com/fr/dymaxion-script.font