Introduction


Je voulais absoluement utiliser une pompe dans la pico v2 pour m'initier à son utilisation. Ma pico a pour but de mimer le fonctionnement d'un outil de production plus gros, on ne fait plus de gravitaire quand on dépasse la centaine de litres par brassin, en micro-brasserie quoi. Les pompes de micro-brasseries sont souvent mobiles sur un petit chassis. De plus, la topsflo est un peu minimaliste, il lui faut un support car direct posée par terre c'est pas idéal :D Puis j'ai eu pas mal de galère à l'amorçage, il faut la positionner comme dans les précos, l'amorcage est bien plus simple. D'où la construction de ce chassis compact, 22 par 20 par 12 cm.


Plan du chassis


Initialement (voir cahier des charges), je pensais à un gros bloc avec une à deux pompes, un débitmètre voir même le refroidisseur. Un gros bloc donc, mais après les premiers tests de la topsflo, je ne compte pas en acquérir une deuxième. A terme, j'aurai plutôt besoin d'une pompe puissante en complément de la topsflo qui est là pour la circulation. Pompe puissante pour deux usages : Le whirlpool + refroididssement et le CIP où il faut beaucoup de débit. Du coup pour la topsflo, je suis parti sur quelque chose de modeste, un chassis où fixer la pompe, les raccords et un interrupteur.

L'objectif principal est d'améliorer l'ergonomie de la pompe. J'ai eu beaucoup de problèmes d'amorçage quand je l'utilisais posée au sol. Dans la documentation, il est indiqué que le placement optimal de la pompe est d'avoir le corps (= moteur) à l'horizontal et l'entrée en bas. Le positionnement est donc déterminé, reste à placer le reste. Je veux un panneau de séparation entre les raccords, vannes et la partie électrique. Je fixerai la pompe par ses raccords en 1/2" plutôt que par le corps. Dernière subtilité, les vis, pour démonter la pompe en cas de bouchage, doivent être facilement accessible.

Avec ces contraintes (placement pompe) ,j'ai cherché la disposition la plus compact et la plus simple en matière de raccords. Globalement, on a deux coudes à 90° pour arriver sur le panneau, puis une bobine pour visser la vanne et le camlock sur les coudes, à travers le panneau. J'ai essayé d'équilibrer le poids entre l'avant et l'arrière du panneau. Les dimensions sur le plan sont en mm.
pico2-ep5_plan01.JPG

Voici le détail des raccords pour s'adapter au panneau. On peut jouer sur le serrage du connecteur en bas ainsi que de la bobine et l'écrou pour ajuster le montage (à grand renfort de téflon :D).
pico2-ep5_plan03.JPG

Il y a 3 pièces à découper pour réaliser le chassis. Tous les trous où passeront les boulons, sont en 6mm de diamètre et à 15mm des bords. Les deux trous en 1/2" sont à faire une fois l'ensemble pompe + coudes + bobines montées pour bien ajuster l'entraxe entre les deux trous 1/2". J'ai fait le plan à postériori, faut improviser en fonction des pièces que l'on a ;-)
pico2-ep5_plan02.JPG


Le chassis


Le chassis a été fait de recup, j'ai prit de la tole galva pour le panneau principal et le panneau où est l'interrupteur. Un peu fin, donc pas assez rigide mais facile à travailler, l'emporte pièce 1/2" passe nickel. Pour la base, j'ai prit une petite chute de tole d'aluminium de 3 ou 4mm, ça donne un peu de solidité à l'ensemble.

Voici le panneau avec la pompe et les raccords fixés dessus. J'ai mis des cosses car l'interrupteur en possède et ça permet de démonter très facilement, soit le corps de la pompe, soit le panneau complet. Le corps de la pompe est centré sur le panneau de 12 par 20 cm. Il faut mettre une bonne dose de téflon pour avoir la bonne orientation des pièces et une étanchéité à la fois.
pico2-ep5_bloc01.JPG

Le panneau est fixé avec 4 vis au reste du chassis. On appreçoit les trous sur les pattes de 3cm de large.
pico2-ep5_bloc02.JPG

Le support du chassis sans le panneau pompe. Les petits triangles latéraux servent à rigidifier le tout et à faire un mini coffre où y ranger le bloc alimentation ;-)
pico2-ep5_support01.JPG

Avec des boulons de 25mm, j'ai fait 4 pattes. J'avais tenté un modèle à 3 pattes mais ce n'était pas assez stable. Pour protéger les surfaces et mes oreilles, j'ai emmanché des sections de 25mm de durite à essence.
pico2-ep5_support02.JPG

J'utilise un interrupteur protégé contre la poussière et les projections. Il est prévu pour du 220V mais marche avec du 12V sauf l'éclairage interne (dommage pour le blingbling snif). J'ai fait mon montage habituel de cosses avec deux diamètres de gaines thermorétractables.
pico2-ep5_switch01.JPG

Et donc, comme dit plus haut, on peut démonter le corps de la pompe rapidement en cas d'imprévus :D
pico2-ep5_bloc3.JPG


Les tuyaux nécessaires


Dans cet épisode, et donc dans le cout de la brique, on va inclure les quelques tuyaux nécessaires pour faire fonctionner la pico v2. Je voulais vous faire un schéma pour chaque étape du brassage avec la config en terme de tuyau mais on verra ça plus tard ;-) J'ai deux tuyaux "courts", de 60 et 80cm, avec Camlock type C de chaque coté, ils servent entre la sortie d'une cuve et l'entrée de la pompe. Le deuxième sert à relier la cuve d'eau chaude vers la douchette (en gravitaire) et pendant le refroidissement entre la pompe et le contre-courant. En plus de ces 2 tuyaux, j'en utilise un troisième beaucoup plus long, environ 1m50 qui sert en général de la sortie de pompe vers une entrée de cuve, il me sert aussi entre le contre-courant et le fermenteur. Enfin, il ne faut pas oublier le tuyau entre le manifold et le reverdoir, il n'a qu'un seul Camlock type C et fait dans les 60cm.

On fait un pti test de la pompe, pas de fuite et j'en suis bien content car il faut dire que c'est un peu chiant à monter et à téflonner. Pas une goutte à coté ;-)
pico2-ep5_test01.JPG


Cout de la brique


1 topsflo "Pompe Mini Mag Type 2" : 58.50 €
1 vanne 3pièces 304 1/2" : 14.90 €
2 coudes F/F 90° 304 1/2" : 5.28 €
1 bobine 50mm 304 1/2" : 4.70 €
1 camlock type F 304 1/2" : 5.35 €
1 camlock type A 304 1/2" : 4.85 €
1 connecteur 1/2" 304 : 1.82 € (port compris)
1 rondelle 304 1/2" : 0.95 €
1 écrou 304 1/2" : 2.30 €
1 interrupteur IP65 220V : 6.58 € (port compris)
7 camlock type C 304 1/2" : 50.40 €
4 mètres silicone 12x19mm : 26.80 €

J'ai fait de la recup pour les toles et j'ai un bon stock d'écrous freinés et de boulons en 6mm. De même, l'amentation 12V est récupéré d'un appareil mort. Je vais majorer le cout de 10 euros pour prendre en compte ces recups.


Conclusion


Une brique de plus "finalisée", pour un cout d'environ 192 euros. C'est assez élevé je trouve, les tuyaux gonflent pas mal le total ;-) Cette petite topsflo est limitée mais fonctionne pas mal. Clairement, pour des travaux un peu bourrin, ça manque de débit et de puissance. De plus, elle a tendance à se boucher avec les pelets ... Par contre, elle est nickel pour les transferts et la recirculation. Après quelques brassins où j'ai bien galéré à l'amorcer, c'est bien mieux positionnée ainsi.
pico2-ep5_pompe01.JPG

Le chassis est bien compact au final, par rapport à mes premières ébauches. Je me demande même si ça ne vaudrait pas le coup de l'intégrer dans le chassis de la cuve d'empatage, on verra à l'usage. J'installerai peut être un petit filtre à tamis en entrée de pompe, j'ai la place mais je ne suis pas sur de l'utilité.
pico2-ep5_pompe02.JPG


Références


La police d'écriture utilisée sur les photos (pas de note de licence sur son site nicksfonts.com à l'heure actuelle) :
http://www.dafont.com/fr/dymaxion-script.font